Star des sextoys, le vibromasseur reste le jouet coquin le plus prisé par les amateurs de sensations fortement érotiques… Face à une demande toujours plus exigeante, nos concepteurs de charme rivalisent d’ingéniosité pour proposer des modèles ludiques et diablement attrayants. Suivez-moi et je vous livrerai tous les secrets de cette friandise dont je vous conseille d’abuser…

Souvenirs souvenirs, Ladies (et pour ces messieurs qui ne sauraient absolument pas de quoi je parle, vous serez gentils, vous ferez semblant !), et retour dans les années 1990. Plus précisément à la grande époque de la série télévisée Sex and the City. Saison 1, épisode 9… Cela ne vous parle toujours pas ? Mais si, rappelez-vous : il s’agit de l’épisode dans lequel Miranda convainc ses amies d’acheter un « Rabbit », ce super-vibro rose plaisir auquel Charlotte devient totalement accroc au point de préférer rester enfermée chez elle plutôt que de partir à la chasse à l’homme…

« Vibe Therapy » par Serenity

Cet épisode a eu un tel succès qu’il a définitivement sonné le glas de cette époque à laquelle acheter un sex-toy (et s’en servir, et aimer ça), a fortiori pour un usage en solitaire, était encore tabou. Finies les commandes, en douce et par correspondance, de « masseurs électriques pour le dos qui vous détendront assurément les cervicales»… mais qui en fait étaient bien souvent détournés de leur usage initial… Aujourd’hui, s’acheter un vibro est devenu courant, voire encouragé!

Et pourtant, l’objet dont nous parlons ne date pas d’hier ! Le premier vibromasseur électrique date de 1880, il a été mis au point par un médecin qui s’en servait comme remède à « l’hystérie féminine »… Un instrument qui permettait une évidente « détente musculaire » et qui ressemblait à ça :

Croisement Sèche-cheveux/Ponceuse à manivelle.

Autres temps, autres mœurs, les ingénieurs es-sextoys rivalisent aujourd’hui d’ingéniosité pour imaginer des vibros toujours plus ludiques et perfectionnés, aux formes originales, attrayantes et… efficaces !

De quoi proposer des dizaines de modèles parmi lesquels il va s’agir de faire une sélection. Voici donc quelques conseils pour vous aider à vous y retrouver et à choisir le vibro qui vous transportera en un aller simple vers le 7e ciel, que vous soyez un homme ou une femme, que vous souhaitiez l’utiliser seul(e) ou à plusieurs…

Quelques Généralités

Pour un premier achat, le maître mot reste « simplicité ». S’en tenir à un modèle classique permet d’éviter se retrouver nez à nez avec un instrument qui finalement nous effraie assez pour qu’on décide de le laisser au placard. L’extravagance est donc à réserver à un achat ultérieur, quand on se sera suffisamment familiarisé avec l’objet et que l’on se sentira assez en confiance pour renouveler l’expérience avec un jouet plus élaboré.

« Gigi » par Lelo

Concernant la qualité, il est nécessaire de se montrer exigeant. Un vibromasseur de bonne qualité est un promesse d’efficacité, de confort et de longévité. Dans ce domaine, le prix est souvent un bon indicateur. Et s’il est possible d’acquérir un jouet d’une qualité tout à fait honorable pour une trentaine d’euros (le prix peut être inférieur pour un mini-vibro), il est important de ne pas négliger ce critère.

La Matière

 Les vibromasseurs actuels sont le plus souvent en plastique, en latex ou en silicone. Je vous confesse un petit penchant pour ceux en silicone, très doux au toucher -ce qui permet un contact très agréable- et plus flexibles. Il existe aussi des vibros recouverts d’élastomère, qui présentent la particularité d’être hypoallergéniques, ce qui est l’idéal pour les personnes allergiques au latex. Cependant, ils sont généralement moins souples que les précédents.

 Certains modèles peuvent être également en verre (plus fragile), en métal ou acier chirurgical (plus froids, mais qu’il est possible de réchauffer au chauffe-biberon ou au bain-marie avant usage), en céramique (plus coûteux) ou en jelly (plus salissants). Ces matières plus originales peuvent être l’occasion d’explorer de nouveaux plaisirs, mais je ne vous les conseille pas pour une première expérience.

 Enfin, si on est amateur de réalisme, on peut choisir un modèle « classique » doté d’une gaine spéciale qui imite à merveille la forme et la peau de la verge. Et pour celles et ceux qui sont amateurs de luxe, sachez qu’il est possible d’acquérir un vibromasseur de « première classe », en or ou en platine. Prévoyez alors l’assurance et le coffre-fort!

La Couleur

D’aucun vous diront que ce critère importe peu, mais je ne suis pas d’accord!

Un vibro est un objet intime et donc très personnel, qu’il est important de trouver avant tout ludique et attrayant. Il existe de très nombreux coloris disponibles sur le marché, pourquoi donc se priver d’en choisir une qui nous plaise?

« Form 6″ par Jimmyjane

Le Bruit

Le piège avec les vibros, c’est qu’il arrive qu’ils ne soient pas spécialement discrets, voire même assez bruyants. Or, avoir l’impression de se stimuler avec un mateau-piqueur n’est pas du goût de tout le monde! Déstabilisant, donc, le vibro qui ne serait pas assez silencieux. Et ce, surtout si les beaux-parents dorment dans la chambre à côté!

Avant de jeter votre dévolu sur un modèle, il vous faudra donc vérifier que la mention « silencieux » soit bien apposée sur l’emballage ou dans le descriptif du produit.

Choisir son modèle

 Il existe des vibromasseurs de toutes tailles et de toutes formes. Bien souvent, ces dernières évoquent clairement l’aspect d’un sexe masculin. Mais pas toujours: certains vibros destinés à un usage plus spécifique peuvent présenter des silhouettes un peu différentes. Plus généralement, les modèles peuvent être « classiques » (droits), recourbés, avec ou sans stries, ergots et autres picots… Mais peuvent aussi prendre l’aspect d’un canard, d’un pingouin, d’une chenille, d’une fleur, etc…

Canards Vibrants

Longueur et diamètre sont, eux aussi, très variables. Il est possible d’acquérir un mini-vibro d’une petite dizaine de centimètre de long, ou un objet d’une taille plus représentative de la longueur pénienne (jusqu’à 25 cm).

Par ailleurs, il est important de porter attention au mode d’alimentation du jouet lors de sa sélection. Certains fonctionneront avec piles (rechargeables ou non, et que ceux qui n’ont jamais retourné leur appartement à la recherche de piles neuves me montrent du doigt!), d’autre à l’aide d’une batterie rechargeable inamovible.

La plupart des modèles de qualité permettent enfin de varier aisément la vitesse et l’intensité des vibrations. Là aussi, il s’agit d’un critère déterminant puisqu’une telle fonction vous permettra une grande variété de sensations, et surtout, une progression dans la montée du plaisir…

Et pour ceux qui apprécient les jeux aquatiques, sachez qu’il existe quelques modèles totalement waterproof. De quoi agrémenter un bain en solitaire… ou à deux!

Le choix d’un vibro version FEMMES

Partons du principe que pour trouver sa perle rare parmi la multitude de modèles disponibles, il faut déjà savoir ce qui nous fait fantasmer le plus dans ce bel objet. Et donc avoir une petite idée de l’usage auquel on le destine…

Or, les usages possibles sont multiples :

- Si vous êtes tentée par une stimulation vibrante uniquement clitoridienne, vous pourrez choisir un vibro de forme simple et de petite taille (un « mini-vibro »). Je vous conseille un modèle permettant de varier la vitesse et l’intensité des vibrations afin d’avoir accès à une large palette de sensations.

« Fly » par Fun Factory

- Si votre humeur vous porte vers une stimulation uniquement vaginale, je n’ai pas de conseil particulier concernant la forme ou la texture du sextoy. Et vous n’aurez que l’embarras du choix! Par contre, ne choisissez pas un modèle trop court: en dessous de 12 centimètres, vous risquez de ne pas sentir grand chose, et franchement, ce serait dommage non?

« Liv » par Lelo

- Si c’est la stimulation du point G qui vous intéresse, optez pour un vibromasseur dont l’extrémité est légèrement recourbée. Conçus à cet effet, ils vous permettront d’atteindre la zone recherchée beaucoup plus aisément qu’avec un vibro « classique ».

« Delight » par Fun Factory

- Si vous désirez découvrir les plaisirs de la double stimulation, clitoridienne et vaginale, sachez qu’il existe des vibros spécialement imaginés dans ce but, et qui présentent une protubérance à leur base.

« Ocean » par Fun Factory

- Enfin, si c’est la stimulation anale qui vous fait envie, je vous conseille de porter votre choix sur un modèle de diamètre réduit, et le plus lisse possible.

« Little Chroma » par Jimmyjane

Le choix d’un vibro version HOMMES

- Pour stimuler le gland ou le frein du prépuce, vous pourrez utiliser un petit vibromasseur, dont vous pourrez varier la vitesse et l’intensité des vibrations…

« Meany » par Fun Factory

- Si vous recherchez un vibro capable d’évoquer la pénétration et de stimuler l’ensemble de votre verge, vous devrez opter pour un masturbateur vibrant qui englobera la totalité de votre pénis. Il existe des modèles très esthétiques et discrets, doux de contact et dotés d’une technologie de pointe au service de votre plaisir.

« Soft Tube Cup » par Tenga

- Si vous êtes tentés par la découverte du plaisir anal, je vous conseille de porter votre choix sur un vibro simple, lisse et de faible diamètre. Les diamètres plus importants étant réservés aux hommes ayant une pratique habituelle de ce type de pénétration.

« Little Chroma » par Jimmyjane

- Enfin, pour une stimulation prostatique (celle du Point P), jetez votre dévolu sur un vibromasseur de taille réduite et à l’extrémité un peu recourbée.

« Billy » par Lelo

Le choix d’un vibro version COUPLES

Contrairement à ce que l’on pourrait pensez, le vibro n’est pas uniquement un petit plaisir de solitaire. De nombreux sexologues recommandent en effet de se laisser tenter par son usage en couple et je ne peux que me joindre à leur avis!

Il peut par exemple être d’un grand secours pour les femmes qui n’arrivent pas à atteindre l’orgasme. La position d’Andromaque permet à la femme de stimuler son clitoris grâce au vibro, dont les vibrations peuvent, dans un même temps, exciter son ou sa partenaire…

« Form 3″ par Jimmyjane

Quelques recommandations:

  • Si besoin, pensez à utiliser votre sextoy avec du lubrifiant. Sinon, vous risquez l’irritation, surtout si vous pratiquez la pénétration anale avec votre vibro (l’anus ne se lubrifie pas naturellement et vous risquez des lésions importantes). Le mieux est alors d’avoir recours à un lubrifiant à base d’eau, car la plupart des lubrifiants à base de silicone ne sont pas recommandés avec les sextoys (ils peuvent les endommager).
  • N’utilisez pas votre vibromasseur après une pénétration anale sans l’avoir d’abord nettoyé.
  • Votre vibromasseur se nettoie d’ailleurs très facilement avec de l’eau tiède et du savon. Mais faites attention à ne pas l’immerger totalement dans l’eau s’il n’est pas waterproof. Et si vous voulez vous faciliter la vie, sachez qu’il existe désormais des solutions nettoyantes spécialement conçues pour l’entretien des sextoys.

« We Vibe »

Voilà, désormais vous savez tout et n’avez plus l’excuse de l’indécision pour ne pas vous laisser tenter! Alors sautez le pas, procurez-vous l’un de ces merveilleux jouets et je vous promets que vous ne voudrez plus jamais le quitter…

Et puis comme toujours, je reste curieuse de savoir ce que vous en aurez pensé, donc n’hésitez pas à venir me confier le fruit de vos découvertes…

Lou K.



Partager cet article :


Partager cet article sur Facebook